Sujet: la fonte, l'estampage, le prix des métaux précieux pour la fabrication de bijouterie or et bijouterie argent.

Les metaux en production,
les Options, les methodes

Nous travaillons principalement l'or et argent (pas beaucoup le platine.
Exceptionellement nous acceptons les project de bijouterie fantaisie haute de gamme en laiton plaqué or ou laiton plaqué rhodium, comme les bracelets rigides de grand taille en laiton qui peuvent accompagner une collection en argent.
Si nous choisissons de fabriquer une pièce en laiton nous mettons un point d'honneur à le travailler avec le même niveau de soin que l'argetn ou l'or, sachant que la nature de ce métal ne peret pas toujours d'obtenir des surfaces aussi parfaites en production de série.
Cette page détaille les différentes techniques utilisées pour travailler le métal en production de série, les avantages, les inconvenients et contraintes de chacune.




Fonte : methode de la cire perdue
Main d'oeuvre:
L'injection:
Mis à part l'aspect métallurgie de la fonte, la partie délicate est la conception du moule et déterminer la manière de séparer une pièce complexe en plusieurs parties qui soient faciles à extraire du moule.
* En effet une fois que l'on a une maquette en métal de chaque partie du bijou, il faut prendre l'emprunte dans un moule, er une fois le silicon durci tout autour de la piece il faut découper le moule en 2 moitiés ou plus s'il le faut afin d'extraire la maquette en métal et pouvoir injecter de la cire dans la cavité pour chaque pièce à fabriquer.
* La découpe du moule peu être très délicate selo la complexité du bijou, et si la cire est trop difficile à extraire elle peut avoir tendance à casse ce qui ralenti la fabrication.
La fonte:
Lors de la fonte toutes les cires qui seront fondues en même temps sont assemblées sur un arbre de fonte qui est plongé dans le ciment. Lorsque le ciment a durci il est chauffé pour bruler la cire laissant ainsi une cavité pour couler le métal fondu (la cire est donc "perdue"). Une fois le métal refroidi on peut casser le "moule en ciment" pour extraire les pièces en métal.
* Parfois les parties du produit complexes seront assemblées dans la cire afin d'optenir une seule pièce de fonte (ce qui ajoute de la main d'oeuvre) et le problème d'extraction d'existe plus puisque ce moule est cassé de toute façon autour de la pièce.


Limitations:
Formes:
De manière logique un objet fermé et creux ne peut pas être fondu en une seule pièce, sinon il sera plein.

Epaisseur:
Lors de l'injection de la cire dans le moule puis lors de la fonte, la cire chaude et le métal fondu doivent remplir et atteindre toutes les zones des cavités du moules. Donc un objet trop fin peut résulter en des cires impossibles à injecter ou des fontes incomplètes.
Les standards d'épaisseurs minimales (pour la fonte) des cloisons sont de 0.6-0.8mm en agrent et 0.5 - 0.7 mm en or sur les maquettes selon l'étendue des surfaces concernées, ce qui résulte après polissage à 0.5-0.7 mm en argent et 0.4-0.6 mm en or..
La vérification de ces standards fait partie du travail facturé pour la revue des fichiers 3D fournis par les clients (il y a aussi la hauteur théorique des pierres, les ajourages, l'espacement et la taille des griffes, etc),

Utiliser le même moule pour les versions argent et or d'un même produit:
Le plus souvent les clients pensent faire une économie en réutilisant le même moule pour les versions argent et version or du produit. C'est une erreur car :
- D'une part une version en or peut être très fine et donc moins onéreuse tout en restant solide, tandis que l'argent est plus mou et plus léger donc on voudra quand même un produit solide en argent avec un certain poids qui sera gage de qualité dans la perception du consomateur.
- Dd'autre part un produit avec serti diamant pourra utiliser des pierres plus petites qu'un serti avec rubis sapphirs ou autres pierres (voir la page concernant les limitation des pierres).


PErtes en metal (a la fonte et a l'etabli)
Mis à part une faible perte de 3% à 4% à la fonte, la majeur partie des pertes de métal sont faites à l'établi pendant le nettoyage au papier émeris et pendant le polissage. L'ouvrier a le droit de perdre selon las cas entre 4% et jusqu'à 10% selon les cas (cela fait partie de sa rémunération) , et une partie des poudres fines va se volatiliser au lieu d'être récupéré.
La partie récupérée doit ensuite être recyclée et purifiée à nouveau car mélangée avec des corps étrangés de toute sorte dont des poils de brosse en laiton, parfois du fer, des résidus de soudure, etc.

EXAMPLE :
- Une pièce plate perdra environ 0.05 à 0.1 mm d'épaisseur sur chaque face au nettoyage. Or si la pièce fait 1 mm ( 0.1 mm représente donc 10%) ou si elle fait 3 mm ( 0.1 mm reprsente 3%) cette perte représente un pourcentage différent par rapport au poids total de la piece.
Maintenant si la pièce contient en plus des motifs ajourés et qu'il faille aller netoyer chaque alvéole, parfoit la retracer à la scie pour des contours nets il est facile de comprendre que cela va générer encore plus de pertes.

Nous avons globalement 4 niveaux de perte sur les devis:
- 20% pièces plates et fines avec ajourages
- 18% pièces plates et fines sans ajourages mais de grande surface
- 15% standard
- 10% pièces massives et lourdes.


Estampage hydraulique :
L'estampage est approprié pour des pièces plates de moins de 1 mm..
- Cela peut servir à découper des pièces strictement identiques et calibrées alors qu'une fonte est moins précise (déformation, contours rugueux) sans compter le nettoyage au papier émeris qui crée des irrégularités sur une forme géometrique parfaite dans le moule.
- Un autre avantage de l'estampage est la rapidité de fabrication car la pièce n'est pas déformée, sa surface est lisse et ne demande qu'à être polie directemen après un lissage de quelques contours qui peuvent dans certains cas pour les pièces épaisses montrer un aspect crénelé
- Du même coup les coûts de main d'oeuvre sont réduits de manière significative.
- On observe aussi moins de risques de porosité et donc de "picots" à la surface du metal souvent plus visibles sur des surfaes étendues planes.
*** Le désaventage de cette méthode est le coût de mise en place des outils (tête à estamper, coupage ou poinçonnage de textures) ainsi que le coût de leur préparation.

Outillage:
Les têtes sont faites par méthode de tournage ou découpe au lazer dans un bloc d'acier.
Au lancement d'une production si u produit demande plusieurs opération (découpage, poinçonnage de trous et impression de dessins en relief) il faudra qualibrer la machine pour que tout soit bien centré.
Tout ceci explique pourquoi il y a des quantités minimum importantes et pourquoi il vaut mieux mettre au point un produit avec des fontes, puis ne lancer la fabrication des têtes à estampage uniquement lorsque le produit est dans sa version définitive.

Coût de l'outillage :
ENtre 200 UD et 600USD pour un bracelet plat et large..


Travail A la main :
Colliers plats raz du cou, collier jonc ou demi jonc, bracelets plats, bracelet jonc ou demi jonc, bagues toi-et-moi, alliances, pièces plates en général fabriquées par laminage et sciage, sertissures pour serti clos ou sertissure pour gros pierres peuvent tous être faits à la main.
Nous pouvons aussi faire certaines chaines dont les maillons sont assez gros (6 mm et plus) à la main.

Densite des metaux et calcul des poids:
Lorsque l'on évalue le coût d'un bijou en or 18k après l'avoir fait en argent, ou en or 14K après avoir fait du 18k, il faut prendre en compte non seulement la diférence du prix du métal mais aussi la différence de la masse volumique (et donc de poids)..

Pureté et masse volumique des alliages
Composition % du métal Densité
Or Blanc 18k (Au, Pd) 75% 16.5 g/cm3
Or Blanc 18k (Au, Ni) 75% 16.5 g/cm3
Or Jaune 18k 75% 16.5 g/cm3
Or Blanc 14k (Au, Pd) 59% 16.5 g/cm3
Or Blanc 14k (Au, Ni) 59% 14.5 g/cm3
Or Jaune 9k 0.38% 14.5 g/cm3
Platine 950 95% 21.5 g/cm3
Argent 925 92.5% 10.5 g/cm3
Laiton Variation % 8.4 g/cm3




Lien utiles gemmologie

Laboratoires
www.aigslaboratory.com
(A.I.G.S. Laboratory)
www.gia.edu
GIA)
www.gemresearch.ch
(GRS)
www.igiworldwide.com
(IGI)
www.ssef.ch
(SSEF)
www.gubelinlab.com
(Gubelin)
www.gemnantes.fr
(D.U.G. France)
Connaissances
www.fieldgemology.org/
Gemmologie de terrain
http://webmineral.com
Les minéraux
www.ruby-sapphire.com
Le best Seller sur les corindons
www.mindat.org
Base de donnée Minéraux
www.themelis.com
Un gemologue célèbre
http://gemme.la.rca.fr
Blog
www.opalinda.com
Les Opales
Forums & Réseaux
www.gemologyonline.com
Forum en Anglais
www.geminterest.com
Forum en Français
www.pricescope.com
Les prix des pierres
www.diamondse.info
Les prix des diamants
http://polygon.net/
Encyclopedique
www.ganoksin.com
Encyclopedique
Associations
www.thaigemjewelry.or.th
(TGJTA)
www.crg-dug.frm
Centre de Recherche Gemmologique
www.gemstone.org
(ICA)
www.agta.org
(AGTA)
www.gemsociety.org
(IGS)


Cette page est relative au design 3d et prototypage rapide ou maquette en cire à la main, à la création de bijoux et la fabrication de bijouterie en Thailande, et plus particulièrementà la fonte des métaux précieux, nos standards pour les moules. Notre atelier assure les services de design, de création et de fabrication de joaillerie et de bijouterie sur commande et peut agir comme fournisseur en pierres et autres matériaux nécessaires à la fabrication des bijoux. Fabricant et co-créateur de bijouterie en Thaïlande notre atelier a pour mission d'accompagner, d'informer, et de rendre accessible à tous le talent des artisants bijoutiers Thaïs de l'atelier et celui de nos sous-traitants spécialisés. Que vous soyez designer novice, créateur, ou marque établie, essayez nos services personalisés et mettons ensembles en place votre unité de fabrication qui grandira avec vous, selon vos besoins.